La Maison – Film d’après une histoire vraie – Avis Critique

Critique Avisrama
5/5
Avis en une note
Plaisir à voir le film 96%

RÉSUMÉ du film La Maison

Emma est une jeune Française autrice de 27 ans qui décide de travailler dans une maison close à Berlin sous le pseudonyme de Justine afin d’écrire un livre sur les prostituées. Jour après jour, Emma découvre le quotidien des prostituées volontaires qui doivent satisfaire les demandes des clients des plus simples aux plus vicieuses. Parallèlement, Emma et son amant s’éloignent l’un de l’autre, la sœur d’Emma lui reproche son choix de se prostituer, Emma tombe amoureuse d’un nouvel homme mais un client particulièrement pervers rompt le bonheur d’Emma ! Notre résumé de La Maison de Anissa Bonnefont avec Ana Girardot et Aure Atika s’arrête ici afin de préserver votre suspense lorsque vous regarderez ce beau film au cinéma ou en DVD ou en VOD ou à la télévision sur Canal+.

BANDE-ANNONCE du film La Maison

d'après une
HISTOIRE VRAIE
0
MINUTES

AVIS sur le film La Maison

Notre avis sur La Maison est enthousiaste car ce film de Anissa Bonnefont relate avec justesse et avec une belle mise en scène sobre la vie de prostituées qui ont fait le choix de travailler dans des maisons closes de Berlin à travers le regard d’une jeune Française écrivaine magistralement interprétée par Ana Girardot. La Maison est un film enthousiasmant car il a la belle tonalité des films français des années 80 en portant un message simple mais important tout on osant montrer des images explicites ; du vrai cinéma qui se donne les moyens d’atteindre son but ! Le message du film La Maison consiste tout simplement à montrer la vie des prostituées volontaires car, comme le souligne Emma, « C’est important aussi d’entendre celle qui ont choisi de le faire ». Le film La Maison offre ainsi des voix aux prostituées volontaires d’aujourd’hui à travers les actrices qui les incarnent telles que Aure Atika ou Rossy de Palma. « C’est un témoignage » souligne Emma qui rédige son livre en précisant « Je fais l’éloge de rien du tout ». Alors La Maison peut naturellement s’affirmer comme un film sincère, fort, parfois dur, parfois suggestif, mais souvent touchant.

Avis enthousiaste pour le film La Maison magistralement interprété par Ana Girardot dans le rôle d'une jeune prostituée de 27 ans
Avis enthousiaste pour le film La Maison magistralement interprété par Ana Girardot dans le rôle d'une jeune prostituée de 27 ans

CRITIQUE du film La Maison

Notre critique de La Maison est très favorable car Ana Girardot rayonne dans son rôle d’Emma jeune femme écrivaine qui décide de se prostituer en maison close durant quelques semaines pour écrire son prochain roman mais qui va en réalité se prostituer durant 18 mois en appréciant les autres prostituées et des nombreux clients. L’immersion d’Emma dans une maison close commence mal avec son amant qui ne la comprend pas et avec sa sœur qui fait tout pour la dissuader de se prostituer « Pour les gens tu ne seras plus jamais une simple écrivaine mais tu seras aussi une pute pour toujours » et avec sa première maison close Das Karussell à Berlin qu’elle quitte au bout de 6 mois ! Mais la détermination d’Emma est intacte car elle ne change rien à sa décision initiale « Je veux écrire un livre sur les bordels et le plaisir » qui donne toute sa force au film puisqu’il s’agit d’une histoire vraie !

Critique très favorable pour le film La Maison de Anissa Bonnefont qui dévoile la véritable vie quotidienne des prostituées de maison close à Berlin
Critique très favorable pour le film La Maison de Anissa Bonnefont qui dévoile la véritable vie quotidienne des prostituées de maison close à Berlin

Le film La Maison est-il inspiré d'une histoire vraie ?

Oui, le film La Maison est inspiré d’une histoire vraie car la jeune écrivaine Emma superbement interprétée par Ana Girardot est la représentation à l’écran de la jeune écrivaine française Emma Becker qui s’est réellement prostituée en maison close à Berlin afin d’écrire son livre La Maison à l’origine du film La Maison réalisé par Anissa Bonnefont. Le livre La Maison de Emma Becker publié en 2019 par Flammarion a d’ailleurs été récompensé par le Prix du roman des étudiants France Culture – Télérama. Née en 1988 en région parisienne, Emma Becker est une jeune écrivaine saluée à juste titre par la critique française pour son livre puissant récit de faits réels qu’elle a vécu en se prostituant durant deux ans à Berlin !

Le film La Maison de Anissa Bonnefont est inspiré par l'histoire vraie de l'autrice française Emma Becker magnifiquement interprétée à l'écran par Ana Girardot
Le film La Maison de Anissa Bonnefont est inspiré par l'histoire vraie de l'autrice française Emma Becker magnifiquement interprétée à l'écran par Ana Girardot

Quel est le genre du film La Maison ?

Le film La Maison ne doit pas être classé comme un film érotique même s’il offre plusieurs beaux moments vraiment érotiques car La Maison est avant tout un film dramatique inspiré d’une histoire vraie témoignage des pratiques des prostituées d’une maison close mais surtout du ressenti de ces prostituées volontaires. La réalisatrice Anissa Bonnefont offre un film très féminin qui s’intéresse aux femmes et aux vécus de ces femmes prostituées. Le film La Maison s’avère très beau graphiquement avec des lumières très travaillées tout en sachant rester sobre dans sa mise en scène : on pense au travail du réalisateur polonais Krzysztof Kieślowski et à son film Trois Couleurs : Bleu. Anissa Bonnefont a choisi de montrer les sexes des femmes et des hommes ce qui ne confère pas une perspective voyeuriste à son film La Maison mais bien une perspective réaliste. Dès lors, une des plus belles scènes du film La Maison s’avère tout simplement Emma qui écarte les cuisses face à un client qui se masturbe en regardant son intimité dévoilée tandis qu’un miroir mural installe les spectatrices et les spectateurs au centre du jeu d’exhibition réciproque de la prostituée et de son client ! L’autre scène vraiment érotique du film La Maison est assez étonnamment la relation lesbienne d’une cliente ayant envie de s’offrir une « bulle » avec Emma qui accepte de l’embrasser sur la bouche mais « c’est 20 euros de plus ». Emma prénommée Justine pour sa cliente affirme son aura de femme infiniment désirable comme tant de Justine célèbres ayant déjà fait valser le cœur des hommes mais aussi le cœur des femmes !

Justine jeune prostituée française de 27 ans apprend à un client comment il doit lécher une femme dans le film La Maison de Anissa Bonnefont
Justine jeune prostituée française de 27 ans apprend à un client comment il doit lécher une femme dans le film La Maison de Anissa Bonnefont

Le film La Maison est-il explicite ?

Les autres scènes du film La Maison sont également explicites mais elles doivent être considérées comme des témoignages filmés reflet du carnet de notes dont ne se sépare jamais Emma où elle inscrit scrupuleusement toutes ses pratiques, qu’elle soit prise à 4 pattes ou qu’elle s’agenouille pour masturber un homme, qu’elle chevauche un client ou qu’elle fasse l’amour avec une autre prostituée devant un homme ! Certaines de ces scènes sont touchantes comme ce client qui vient apprendre à lécher le sexe d’une femme pour faire plaisir à son épouse : les cunnilingus plaisir féminin par excellence sont rares au cinéma alors ils n’en sont que plus remarquables comme dans le film Locked In de Nour Wazzi ! D’autres scènes sont le témoignage de la détresse de certains hommes comme ce client marié à une épouse qui ne veut plus lui faire l’amour alors il vient assouvir ses envies dans une maison close car il continue d’aimer sa femme même si elle ne supporte plus qu’il la touche ! Le film La Maison aborde aussi le thème de la domination féminine à travers la dominatrice professionnelle Delilah splendidement interprétée par Aure Atika qui sodomise ses clients en s’amusant de son pouvoir de Maîtresse sadomasochiste sur les hommes soumis avec Emma à laquelle elle confie « Tant que t’as pas dit oui, ils ont pas le droit de jouir ». Et une autre prostituée qui pratique la domination féminine dans la maison close montre ses orteils vernis à ses copines en évoquant leur irrésistible attraction pour les clients fétichistes des pieds « Ces connards vont devoir raquer pour pouvoir les sucer ». Emma convaincue de son pouvoir de femme par ses amies prostituées va elle aussi pratiquer des séances de domination féminine en immobilisant un homme nu debout face à elle afin de le martyriser !

Justine jeune dominatrice française de 27 ans nettoie son matériel sadomasochiste après une séance de domination féminine dans le film La Maison
Justine jeune dominatrice française de 27 ans nettoie son matériel sadomasochiste après une séance de domination féminine dans le film La Maison

Le film La Maison est-il touchant ?

Les scènes explicites du film La Maison doivent être perçues comme des polaroïds d’instants de vie des prostituées alors que d’autres polaroïds vont immortaliser des vrais moments d’humanité comme ce docteur client de la maison close qui va soigner Emma gratuitement chez elle. Et lorsque Emma tombe amoureuse d’un nouvel homme, elle se sent obligée de lui avouer qu’elle se prostitue en attendant avec appréhension sa réaction ! Deux scènes très dures viennent marquer le film en rappelant que certains clients peuvent être très dangereux pour les prostituées ! Alors, oui, le film La Maison fait naître des véritables émotions de la peur à la tendresse avec des moments réellement très touchants. Ana Girardot installe presque immédiatement une véritable intimité dans le film en interprétant son rôle de Emma / Justine avec ses poils pubiens visibles ce qui a pour effet de créer un effet de proximité avec cette prostituée qui se met à nue mais qui reste une femme flamboyante ! La fin très belle du film est une totale réussite qui questionnera beaucoup de femmes ! Victime d’une affiche racoleuse hors sujet, incompris par la critique française, La Maison est une œuvre aussi importante que le film Une femme du monde avec Laure Calamy qui porte le même message de liberté pour les femmes qui souhaitent volontairement se prostituer. Anissa Bonnefont a réalisé avec La Maison un très beau film juste dans sa forme et juste dans son ton et juste dans son propos et juste dans ses images et juste dans sa féminité pour inviter ses femmes spectatrices à vivre par procuration la vie d’une prostituée : un fantasme de femme parfois mais aussi, et surtout, une prise de conscience tourbillonnante !

Deux prostituées attendent leur tour avec impatience pour être présentées à un client de la maison close dans le film La Maison de Anissa Bonnefont
Deux prostituées attendent leur tour avec impatience pour être présentées à un client de la maison close dans le film La Maison de Anissa Bonnefont

NOTES du film La Maison

9.5Score Expert
Film sincère et militant

La Maison est un film sincère et militant qui explique pourquoi des femmes libres d'aujourd'hui choisissent de se prostituer dans les maisons closes

Réalisation
9.5
Scénario
10
Érotisme
9
Interprétation des rôles
9.5
Ce qui est bien
  • Histoire vraie
  • Très belle photographie
  • Nudité totale
  • Domination féminine
Ce qui est moins bien
  • Un peu trop sage
Emma chevauche un client de la maison close autant pour écrire son livre que pour son plaisir de femme dans le film La Maison de Anissa Bonnefont
Emma chevauche un client de la maison close autant pour écrire son livre que pour son plaisir de femme dans le film La Maison de Anissa Bonnefont

ACHETER le DVD du film La Maison

La Maison - DVD

Vous pouvez consulter le prix de cet article sur Amazon puis acheter cet article sur Amazon en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous

Logo Amazon

ACHETER le LIVRE du film La Maison

La Maison - Roman

Vous pouvez consulter le prix de cet article sur Amazon puis acheter cet article sur Amazon en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous

Logo Amazon

Le roman La Maison de l’autrice française Emma Becker relate son histoire vraie qui est à l’origine du film La Maison de la réalisatrice Anissa Bonnefont

AFFICHES du film La Maison

La Maison - Affiche française du film
L'affiche française du film La Maison est inadaptée car elle évoque un film érotique normé alors que le film La Maison est un film dramatique très intelligent inspiré d'une histoire vraie
La Maison - Affiche allemande du film
L'affiche allemande du film La Maison est une réussite car elle souligne toute l'humanité et toute la sensualité de l'autrice prostituée volontaire dans une maison close

CASTING du film La Maison

Actrices et Acteurs du film La Maison - Distribution

Ana Girardot (dans le rôle de Emma en ville et Justine dans la maison close) ; Aure Atika (dans le rôle de Delilah, dominatrice dans la maison close) ; Rossy de Palma (dans le rôle de Brigida, prostituée dans la maison close) ; Yannick Renier (dans le rôle de Stéphane) ; Philippe Rebbot (dans le rôle de Hermann)

Réalisatrice du film La Maison - Réalisation

Anissa Bonnefont

Scénario du film La Maison - Auteurs

Anissa Bonnefont ; Emma Becker ; Diastème

Musique du film La Maison - Compositeur de la Bande Originale

Martin Caraux

Durée du film La Maison

90 minutes

Année du film La Maison

Date de sortie du film : 16 novembre 2022

Genre du film La Maison

Drame ; Histoire vraie

Producteurs du film La Maison

Clément Miserez ; David Giordano ; Matthieu Warter

Sociétés de production du film La Maison

Radar Films ; Rézo Productions ; Umedia ; Carl Hirschmann ; Stella Maris Pictures

Pays d'origine du film La Maison

France ; Allemagne ; Belgique

Justine se met à genoux pendant la masturbation de son client afin de satisfaire ses fantasmes dans le film La Maison
Justine se met à genoux pendant la masturbation de son client afin de satisfaire ses fantasmes dans le film La Maison

ÉDITEUR du DVD du film La Maison

Le film La Maison est édité en DVD par Rezo Films.

Les prostituées de la maison close Das Karussell à Berlin attendent les clients dans le film La Maison de Ana Girardot
Les prostituées de la maison close Das Karussell à Berlin attendent les clients dans le film La Maison de Ana Girardot

DIFFUSEUR du film La Maison

Le film La Maison est diffusé par Canal+.

Les photos, textes, illustrations, vidéos et documents sont les propriétés de leurs auteurs et éditeurs respectifs.
Photos © Radar Films / Rézo Productions

Emma et sa sœur ont une discussion tendue à la laverie autour du choix d'Emma de se prostituer en maison close dans le film La Maison de Anissa Bonnefont
Emma et sa sœur ont une discussion tendue à la laverie autour du choix d'Emma de se prostituer en maison close dans le film La Maison de Anissa Bonnefont

Vous pouvez cliquer sur une icône ci-dessous pour partager cette chronique sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter ou Pinterest ou par E-mail en ajoutant éventuellement votre commentaire client ou avis utilisateur ⬇️

Avisrama
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens