Paradise Highway – DVD Blu-ray – Critique du film – Avis

Avis Critique en une note
Plaisir à voir le film 92%

RÉSUMÉ du film Paradise Highway

Une camionneuse est contrainte de transporter à travers les USA une adolescente américaine pour un réseau de prostitution spécialisé dans la traite des très jeunes femmes blanches mais la prostituée adolescente se révolte en tuant froidement l’homme mûr auquel elle va être livrée ! La camionneuse et la fille désemparée se lancent alors dans une fuite éperdue à bord de leur énorme camion pour tenter d’échapper aux proxénètes et à la police. Nous arrêtons ici ce résumé afin de ne pas trop vous dévoiler l’histoire de Paradise Highway désormais disponible en DVD et Blu-ray car ce film mérite incontestablement d’être vu.

BANDE-ANNONCE du film Paradise Highway

Festival de
LOCARNO
0
MINUTES

CRITIQUE du film Paradise Highway

Le film Paradise Highway est bien plus qu’un simple thriller car il bénéficie d’une réalisation qui est parfois formidable avec ses tonalités addictives du meilleur cinéma indépendant américain et, concomitamment, il aborde deux sujets forts qui sont les réseaux de prostitution d’adolescentes américaines WASP issues des classes sociales défavorisées ainsi que le quotidien des femmes camionneuses aux États-Unis.

Juliette Binoche camionneuse en errance au bar d'un truck stop dans le film Paradise Highway
Juliette Binoche camionneuse en errance au bar d'un truck stop dans le film Paradise Highway

Au cœur du film, au milieu temporel de Paradise Highway, on assiste à un film dans le film avec cette immersion dans une gigantesque aire de repos pour les camions (les fameux truck stop américains) avec sa station-service et son supermarché et son bar qui déverse des litres d’alcool autour d’une piste de danse et de tables de billards mais aussi ses prostituées en minijupes qui errent sur le parking géant en proposant des passes à l’intérieur des cabines des camions ! Cette zone interlope est une véritable découverte sociale et picturale avec notamment les camping-cars sans destination qui se greffent sur ses points de regroupement pour camions car les familles qui sont à l’intérieur ne font pas du camping puisque le camping-car constitue leur unique maison ! Et cette mère de famille qui n’a plus rien hormis son camping-car fait preuve d’une incroyable générosité et hospitalité dont je ne serais sans doute pas capable ! C’est un grand moment de cinéma !

Morgan Freeman interprète son rôle avec une extraordinaire justesse dans le film Paradise Highway
Morgan Freeman interprète son rôle avec une extraordinaire justesse dans le film Paradise Highway

Le film Paradise Highway est aussi bluffant pour Juliette Binoche dans son rôle de Sally la camionneuse car Juliette Binoche fait corps avec son personnage en étant parfois (souvent) difficile à reconnaître autant par ses traits que par ses expressions : une époustouflante performance artistique ! Juliette Binoche a vraiment su créer un personnage de camionneuse unique en tant que Sally donc vous pourrez admirer dans Paradise Highway une Juliette Binoche totalement différente de celle que vous avez admiré dans Ouistreham mais toute aussi talentueuse et fascinante : une vraie grande actrice ! Morgan Freeman est lui aussi épatant dans Paradise Highway qui s’avère sans doute l’un de ses meilleurs rôles au cinéma tant son jeu d’acteur fluide fait disparaître Morgan Freeman derrière son personnage de vieux policier arrivant à la retraite mais doté d’une perception hors normes des relations humaines qu’il transmet avec bienveillance à son jeune collègue policier novice également très bien interprété par Cameron Monaghan !

Paradise Highway offre à l'adolescente quelques rares moments de bonheur resplendissant
Paradise Highway offre à l'adolescente quelques rares moments de bonheur touchants

On peut aussi aimer Paradise Highway pour son scénario bien construit non prédictif qui laisse finalement peu de place à l’action pour au contraire créer sa propre architecture cinématographique autour de personnages ambivalents tels que le frère emprisonné (Frank Grillo) de la camionneuse en rendant ainsi le film palpitant à regarder : on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Franchement, il y a aussi des vrais bons moments aussi insoupçonnables que fabuleux dans Paradise Highway ainsi on partage presque la cabine de camion avec Sally la camionneuse et Leila l’adolescente (Hala Finley) lorsqu’elles chantent en chœur (et avec cœur) One way or another de Blondie ! D’ailleurs, si vous adorez vous aussi la chanson One way or another de Blondie, vous pouvez la voir vivre d’une autre manière toute aussi forte dans l’excellent film Memory Box et je ne peux que vous conseiller le passionnant livre de Debbie Harry, la chanteuse de Blondie, Face it pour découvrir la genèse de cette chanson et de Blondie.

La cage de chienne où était enfermée une adolescente prostituée dans le film Paradise Highway
La cage de chienne où était enfermée une adolescente prostituée dans le film Paradise Highway

Soyons clair, le film Paradise Highway peut parfois être très marquant lorsqu’on découvre comment les adolescentes prostituées sont formées à la docilité en étant enfermées à l’intérieur d’une cage pour chienne dans une cave ! La scène où la jeune prostituée est bâillonnée et ligotée s’avère aussi un moment très cruel mais indispensable à la narration de l’histoire. Pourtant, la réalisatrice arrive à décrire ces faits de manière sobre presque journalistique pour annihiler tout voyeurisme mais au contraire mettre en exergue toute l’abomination du trafic d’êtres humains.

Les cadrages et les éclairages de Paradise Highway sont souvent magnifiques comme dans cette scène qui témoigne de la solitude de la camionneuse
Les cadrages et les éclairages de Paradise Highway sont souvent magnifiques comme dans cette scène qui témoigne de la solitude de la camionneuse

La réalisatrice, Anna Gutto, possède aussi un sens de la lumière et des éclairages qui offre beaucoup de beauté à la plupart de ses scènes mais, hélas, le montage souvent trop rapide rend certains plans magnifiques bien trop courts pour pouvoir les savourer ! C’est ici, à ce point précis, que l’on doit écrire que Paradise Highway n’est pas le chef d’œuvre qu’il aurait dû être car le cinéma hollywoodien est pris en otage d’un rythme clipesque effréné qui ne doit pas laisser une seule seconde de répit à l’attention du spectateur ainsi, oui, certaines images superbes sont amputées de leur nécessaire durée pour laisser place à d’autres images superbes elles-aussi amputées par les images superbes suivantes. À l’exception notable des scènes qui se déroulent sur la gigantesque aire de repos pour les camionneurs, le montage du film est bien trop rapide ; ça gâche le plaisir ! Juliette Binoche qui est parfaite ne peut pas déployer son jeu d’actrice sur des plans bien trop courts : on rage ! C’est comme si vous alliez déguster des plats délicieux dans un restaurant 5 étoiles en devant tout manger en 5 minutes comme dans un fast-food ! Et hop, on voit sous nos yeux des super moments de cinéma qui passent à la trappe tels que la scène où la jeune prostituée enfile la robe d’adolescente de la camionneuse : il fallait du temps pour cette scène mais le temps n’a pas été laissé au temps !

Cameron Monaghan et Morgan Freeman à la recherche d'une adolescente prostituée dans Paradise Highway
Cameron Monaghan et Morgan Freeman à la recherche d'une adolescente prostituée dans Paradise Highway

C’est aussi ce manque de temps structurel du cinéma hollywoodien (qui est presque devenu un cinéma schizophrénique) qui ne permet pas de développer comme cela devrait l’être le sujet des femmes camionneuses alors que, je le répète, Juliette Binoche est parfaite dans son rôle (et encore plus parfaite quand elle pète un câble et commence à boire : quelle actrice !). Paradise Highway nous fait pourtant découvrir le monde dur mais solidaire de ces femmes camionneuses célibataires d’une cinquantaine d’années qui ont souvent pour seul lit celui de la cabine de leur camion et pour seules amies les voix des autres camionneuses à travers leur CB et pour seule distraction le bar d’un truck stop au milieu de nulle part ! Ainsi le prometteur personnage de Rose, une autre camionneuse quinqua interprétée par Veronica Ferres, n’est pas assez présent car quid des vies intimes de ces femmes qui se raccrochent les unes aux autres comme uniques bouées de leurs solitudes ? La réalisatrice a bien souligné la solidarité entre ces femmes camionneuses et elle a bien mis en images leur beauté resplendissante de femmes quinqua qui se passe de maquillage pour transcender les hommes (Veronica Ferres a 57 ans et elle est sublime, Juliette Binoche a 58 ans et elle est magnétique) mais le film ne prend pas assez le temps de s’attarder sur leur quotidien et leurs désirs enfouis (autant de sexualité que de maternité) : quel dommage car l’interrogation reste ouverte sur la relation qui se crée entre Sally la camionneuse et Leila l’adolescente ! Victime du même montage trop rapide, le film Paradise Highway met sous le feu des projecteurs cette nouvelle forme de traite des être humains qui consiste à prostituer des adolescentes blanches issues de familles en désespérance en créant une véritable prise de conscience mais, sans doute à cause de cette course contre le temps long, le film ne va pas assez loin en ne développant pas assez son sujet ; les commanditaires et les clients ne sont étonnamment pas montrés ! Quel dommage alors que ce film est tellement important sur ce thème ; Paradise Highway a d’ailleurs été précédé d’un discours d’un représentant des Nations Unis lors de sa projection au Festival de Locarno en Suisse !

Rose est une autre camionneuse quinqua aussi belle que déterminée dans Paradise Highway
Rose est une autre camionneuse quinqua aussi belle que déterminée dans Paradise Highway

Alors, oui, c’est vrai, le montage trop hollywoodien de Paradise Highway et quelques maladresses dans le scénario ont pu faire confondre ce film avec un énième thriller américain et engendré des critiques mitigées mais, il ne faut pas se tromper, Paradise Highway a plus de proximité avec le cinéma d’auteur qu’avec le cinéma hollywoodien. Anna Gutto, la réalisatrice norvégienne, est une metteur en scène de théâtre qui a tourné son premier long métrage avec Paradise Highway (après quelques courts métrages) et, malgré ses petits défauts, ce film est vraiment une réussite pour une première œuvre cinématographique. Le film qu’aurait dû être Paradise Highway apparait clairement lors des scènes sur la gigantesque aire de repos interlope pour camionneurs et camionneuses mais, cependant, ici à Avisrama, notre critique de Paradise Highway reste très positive car ce film sait renouveler son intérêt minute après minute grâce à un scénario suffisamment fin pour ne pas se complaire dans des scènes d’action stériles mais pour au contraire pointer l’humanité ou, hélas, la totale absence d’humanité des personnages : le dilemme final du film est digne des meilleurs tragédies œdipiennes de la Grèce antique !

La réalisatrice Anna Gutto avec Juliette Binoche sur le tournage du film Paradise Highway
La réalisatrice Anna Gutto avec Juliette Binoche sur le tournage du film Paradise Highway

AVIS sur le film Paradise Highway

Afin de mieux apprécier Paradise Highway, nous vous conseillons vraiment de voir le DVD ou le Blu-ray en version originale américaine tellement la version française est bâclée cependant, pour être clair, nous avons un avis très favorable sur le film Paradise Highway car on passe un très bon moment de cinéma en suivant une histoire tendue au scénario imprévisible avec une bonne (et parfois très bonne) réalisation soutenue par une Juliette Binoche parfaite hélas desservie par un montage trop rythmé en regrettant quelques rares facilités du récit qui amenuisent sa force. Ouvrez vos chakras, passez outre une critique trop dure, Paradise Highway est un vrai bon film qui sait nous emmener avec lui et nous questionner et, surtout, nous passionner !

Notre avis est très positif pour Paradise Highway qui est un film prégnant d'humanité
Notre avis est très favorable pour Paradise Highway qui est un film prégnant d'humanité
9Score Expert
Film passionnant au récit bien construit

Paradise Highway est un film articulé autour de thèmes forts qui s'avère plus proche du film d'auteur et du cinéma indépendant que du film d'action

Réalisation
9
Scénario
8.5
Décors
9.5
Interprétation des rôles
10
Ce qui est bien
  • Juliette Binoche
  • Un sujet tabou
  • Histoire très intéressante
  • Les camionneuses
Ce qui est moins bien
  • Montage trop rapide
  • Quelques maladresses naïves

ACHETER le DVD

Paradise Highway - DVD

Vous pouvez consulter le prix de cet article sur Amazon puis acheter cet article sur Amazon en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous

Logo Amazon

Ce DVD américain du film Paradise Highway est en version originale anglaise Dolby 5.1 et en version française stéréo 2.0 avec des sous-titres anglais et espagnols – Vérifiez que votre lecteur de DVD est multi-zones et capable de lire le NTSC avant d’acheter ce DVD de Paradise Highway

ACHETER le Blu-Ray

Paradise Highway - Blu-ray

Vous pouvez consulter le prix de cet article sur Amazon puis acheter cet article sur Amazon en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous

Logo Amazon

Ce Blu-ray américain du film Paradise Highway est en version originale anglaise Dolby 5.1 et en version française stéréo 2.0 avec des sous-titres anglais et espagnols – Vérifiez que votre lecteur de Blu-ray est multi-régions et capable de lire le NTSC avant d’acheter ce Blu-ray de Paradise Highway

EXTRAIT VIDÉO du film Paradise Highway

La camionneuse interprétée par Juliette Binoche découvre que le paquet qu’elle doit livrer est en réalité une prostituée adolescente dans cette scène clé au début du film Paradise Highway

AFFICHE du film Paradise Highway

Paradise Highway - Affiche du film
L'affiche de Paradise Highway évoque un thriller classique alors que ce film est souvent beaucoup plus proche du cinéma d'auteur

ÉDITEUR du DVD et Blu-ray Paradise Highway

Le DVD et le Blu-ray du film Paradise Highway sont édités par Lionsgate.

Les photos, textes, illustrations, vidéos et documents sont les propriétés de leurs auteurs et éditeurs respectifs.

Paradise Highway est aussi un beau film de transmission
Paradise Highway est aussi un beau film de transmission

Vous pouvez cliquer sur une icône ci-dessous pour partager cette chronique sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter ou Pinterest ou par E-mail en ajoutant éventuellement votre commentaire client ou avis utilisateur ⬇️

Avisrama
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens